Habitat bioclimatique – inertie ou ventilation ?

Etude de cas sur une maison créole du centre ville de Cayenne

Simulation des apports solaires
Simulation des apports solaires

 

 

 

 

 

La maison a conservé son architecture d’origine. Sa façade coté rue est orientée au Nord-Est, la façade intérieure donne sur une petite cour végétalisée. La structure de la maison est en bois avec un remplissage des murs en briques, la toiture en tôle ondulée couvre des combles ventilés.

La maison est généralement fermée en journée (volets pleins au RdC et persiennes à l’étage) et ouverte en soirée.

Une campagne de mesure de température a été effectuée durant 3 semaines du petit été 2014.

températures mesurées - Cayenne
températures mesurées – Cayenne

Constats :

  • la cour ombragée et végétalisée reste fraiche en journée, alors que la température de la rue est élevée (>31°C, Soit +2°C)
  • les combles s’échauffent fortement, malgré la ventilation (+6,5°C par rapport à la cour)
  • les températures intérieures restent basses en journée, mais sont plus élevées la nuit
temp maison 2
zoom températures mesurées – Cayenne

Explications :

  • l’inertie thermique de la maison lui permet d’atténuer les variations de température : les courbes de températures « RdC » et « étage » ont un maximum et une amplitude plus faibles que les températures extérieures
  • une ventilation de sens naturel rue -> intérieur n’a pas d’intérêt le jour puisqu’elle apporterait de l’air chaud, par contre elle procure de la fraicheur la nuit

En conclusion :

La conception bioclimatique traditionnelle de la maison et son usage, caractérisés par une inertie thermique importante et une faible ventilation de jour, lui assure un confort thermique satisfaisant.

temp maison diag